Le chasseur de mines Andromède.

Publié le 7 Juin 2016

Le chasseur de mines Andromède.

Présentation.

Les chasseurs de mines du type "tripartite" ont été construits en coopération entre la France, la Belgique et les Pays-Bas. L'Andromède a été construit par la Direction des Constructions Navales (DCN) à Lorient : Mis sur cale le 5 mars 1980, il est lancé le 22 mai 1982 et entre en service le 19 octobre 1984.

L'Andromède est basé à Brest et la ville d’Issy-les-Moulineaux parraine le chasseur de mines Andromède depuis le 9 novembre 1985.

Missions.

  • Détection, localisation, classification, identification puis destruction ou neutralisation des mines par fonds de 10 à 80 mètres.
  • Guidage des convois sous menace de mines.
  • Travaux sous la mer, recherche d'épaves.

Caractéristiques.

  • Coque en composite verre/résine polyester
  • Déplacement : 615 tonnes en pleine charge
  • Dimensions : 51,5 x 8,90 x 3,80 mètres
  • Tirant d'air : 21,50 mètres
  • Vitesse maximale : 15 nœuds sur propulsion principale, 7 sur propulsion auxiliaire
  • Distance franchissable : 3000 nautiques à 12 nœuds
  • Autonomie : 15 jours
  • Stabilisation au roulis à vitesse nulle

Énergie et Propulsion.

  • Moteur principal: moteur diesel Werkspoor-Wärtsilä ARUB 215 V 12 ; 1 hélice à pas variable ; 1900 ch (1.400 kW)
  • Propulsion auxiliaire: 2 gouvernails actifs ACEC de 120 cv ; 1 propulseur d'étrave
  • Énergie électrique: 3 turbogaz alternateurs Astazou de 250kW ; 1 alternateur diesel DAF de 180 kW

Équipements électroniques.

  • 1 radar Racal-Decca DRBN-38
  • 1 sonar DUBM-21 E (TSM 2022 Mk 3 )
  • 1 sonar SPIV (sonar propulsé à immersion variable)
  • Système de pilotage automatique
  • Système de radionavigation Syledis
  • Système numérisé de transmissions intérieures SNTI
  • Système de transmission par satellite Inmarsat mini M

Armement.

  • 1 mitrailleuse AA 20 mm F2
  • 2 mitrailleuses 12,7 mm
  • 2 mitrailleuses 7,62 mm
  • Identification et neutralisation : 6 plongeurs-démineurs ou 2 poissons auto-propulsés PAP 104

Équipage.

  • 5 officiers
  • 32 officiers mariniers
  • 12 quartiers-maîtres et matelots

Sources :

  • Ministère de la Défense.
  • Blog de Christian Clot pour la photographie.

Rédigé par Souvenir Français Issy

Publié dans #Portraits - Epopées - Associations

Commenter cet article