Hommage à Jean Quillard.

Publié le 4 Septembre 2016

Jean Quillard salué par André Santini.
Jean Quillard salué par André Santini.

Jean Quillard, président des Anciens combattants volontaires, à la fois de la section d’Issy et de la délégation départementale, vient de nous quitter à l’âge de 83 ans, décédé des suites d’une chute accidentelle.

Né le 13 octobre 1933 à Mansle, en Charente, la famille Quillard monte à Paris et s’installe à Issy-les-Moulineaux, où le jeune Jean va faire une grande partie de sa scolarité.

En 1954, il fait son service militaire dans l’arme du train, au sein de la 3e DIA (Division d’infanterie algérienne), unité de l’Armée d’Afrique, avec le grade de maréchal des logis. La 3e DIA est alors une composante des FFA : Forces françaises en Allemagne. Cette division s’est illustrée au cours du second conflit mondial, en Italie et en Alsace en prenant une part importante dans la libération de la France. Pierre Montagnon a écrit à propos de la 3e DIA : « Les tirailleurs de la 3e DIA, la division des trois croissants, écriront sur les pentes des Apennins quelques-unes des plus belles pages d’héroïsme de l’histoire de l’armée française ».

Patriote et engagé, Jean Quillard rejoindra ensuite l’Union Française des Anciens Combattants (UFAC), mais aussi l’Association des Combattants Volontaires (ACV) dont il devient le président départemental pour les Hauts-de-Seine. Il passe une grande partie de sa carrière au sein de l’équipementier automobile Marchal, d’abord au service de la logistique, puis à la direction de l’éclairage et enfin à la direction du personnel. Là encore, il se mettra au service des autres et en 1979, il obtient même la médaille d’honneur du Travail.

La retraite est synonyme d’engagement citoyen pour Jean Quillard, qui se met au service la ville d’Issy-les-Moulineaux, à laquelle il est très attaché. Au Centre de recherches historiques d’Issy, où il est secrétaire et œuvre à valoriser l’histoire locale. Au sein du Conseil économique et social pendant plus de 7 ans, et au service du monde combattant et de la Mémoire bien sûr, où il est présent à toutes les commémorations.

Son engagement au service des autres sera récompensé le 11 novembre 2013, lorsqu’il reçoit les insignes de chevalier de l’Ordre national du Mérite, des mains d’André Santini.

Rédigé par Souvenir Français Issy

Publié dans #Portraits - Epopées - Associations

Commenter cet article