Lieutenant Blot du 5e BCCP en Indochine.

Publié le 24 Juillet 2019

Roger Blot.

Roger Blot.

Roger Blot nait le 2 février 1923 à Saint-Martin de Bossenay dans le département de l’Aube, non loin de Nogent-sur-Seine. Jeune adulte, il suit des cours à l’université de Paris, au Panthéon, en faculté de droit. En 1945, il intègre l’école interarmes de Saint-Cyr Coëtquidan dans le cadre de la promotion « Victoire » (juillet à décembre 1945).

 

Par la suite, Roger Blot est versé dans le 5e BCCP (Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes).

 

Les BCCP.

 

Le 13 août 1947, l’état-major des armées décide la création de la demi-brigade coloniale de commandos parachutistes qui se formera à Vannes à compter du 1er octobre sous le commandement du colonel Massu. Le principe adopté consiste à former toutes les unités dans le même moule : le bataillon de commandement est installé à Vannes-Meucon avec sa compagnie d’instruction, pour ne donner leur vie propre aux bataillons que lors de leur affectation outre-mer.

 

A la fin du premier semestre 1948, l’organisation des parachutistes coloniaux présente sa forme presque définitive. Une demi-brigade est définitivement stationnée en métropole, la 1ère DBCCP et détient le drapeau du 2e RCP (selon le modèle des SAS anglais) et une autre demi-brigade est définitivement stationnée en Indochine avec le drapeau du 5e RIC. Quant aux bataillons, leur ordre est le suivant :

 

  • 1er BCCP (capitaine Ducasse) : Indochine, en instance de rapatriement ;
  • 2e BCCP (commandant Dupuis, tué en septembre 1948 puis capitaine Trinquier) : Indochine, rapatriable en novembre 1949 ;
  • 3e BCCP (commandant Ayrolles) : embarquement prévu fin septembre 1948 ;
  • 4e BCCP (capitaine Ducasse) : à créer début 1949 ;
  • 5e BCCP (commandant Grall) : parti le 5 juin pour l’Indochine ;
  • 6e BCCP (commandant Vernières – plus tard, le chef de bataillon sera le commandant Marcel Bigeard) : embarquement début 1949.

 

Au cours de la guerre d’Indochine, les 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e et 8e BPC vont ainsi se succéder dans notre colonie, certains d’entre eux effectuant plusieurs séjours après remise sur pied en métropole à l’issue de chacun d’eux. Plus tard, sera inauguré à Meucon, une stèle à la mémoire des 3.600 parachutistes de la 1ère demi-brigade coloniale de commandos parachutistes tués à l’ennemi en Indochine de 1946 à 1954.

 

L’Indochine du 5e BCCP.

 

Sous les ordres du chef de bataillon Grall, le 5e BCCP embarque sur le Pasteur le 5 juin 1948 pour débarquer le 25 du même mois à Saigon. Le bataillon est dirigé sur Thu Duc et Di An, en Cochinchine.

 

La première sortie importante du bataillon a lieu le 7 juillet pour l’opération combinée ''Caîbe'', au cours de laquelle le GC4 (Groupe de Commandos n°4) est parachuté en bordure du canal de Nhon Ninh (plaine des joncs), en vue d'intervenir contre un important rassemblement vietminh. Dix jours plus tard, quarante-cinq hommes du GC2 (capitaine Heiblig) sont engagés dans le secteur de Phuoc An, à la recherche d'un camp de prisonniers Binh Xuyen : largage à Xom Ba Bong et mort du capitaine Heiblig, frappé d'une balle en plein cœur peu après son arrivée au sol. Dans le même temps, deux commandos du GC3 (lieutenant Florentin) partent en opération de nettoyage dans la région de Xuan Loc.

 

Du 31 juillet au 2 aout, l’opération combinée ''Tortue'' conduit le GC1 (capitaine Picherit) en sud Annam, dans le secteur de Phu My ou, après débarquement à Dégi, il procède à une fouille systématique des villages du littoral, détruisant l'ensemble de la batellerie locale, trois PC et deux campements rebelles.

 

Puis, le 13 aout, 175 hommes des GC1 et GC3 articulés en trois détachements aux ordres du capitaine Sorret, du capitaine Decorse et du lieutenant Florentin, sautent directement sur Ba Thu et sur Giong Dinh dans le cadre de l’opération ''Dragon'' destinée à détruire les PC de Nguyen Binh et de la zone 8. Sans résultat.

 

Dans les jours qui suivent le général commandant en Centre-Annam ayant obtenu l'implantation d'une formation parachutiste sur son territoire, le bataillon commence, unité par unité, son mouvement sur Tourane, sa nouvelle base : le GC2 (lieutenant Pradère-Niquet) arrive le 19 aout, suivi le 25 par le GC1, tous deux rejoints le 11 novembre par le GC3. Le GC4, resté en Cochinchine, devient compagnie autochtone du Bataillon de commandement de la 2°DBCCP.

 

L'Annam ne disposant que de très faibles moyens aériens, c'est à pied que les compagnies, dispersées entre Dong Hoï, Nha Trang et Hué, vont être engagées, jusqu'au mois d'avril 1949, dans une multitude d'actions de détail et d’opérations de nettoyage.

 

C’est au cours de ces opérations que le lieutenant Roger Blot est tué. Exactement le 1er mars 1949, à environ 2 kilomètres de Nga Ba, dans le secteur de Hué au centre du Vietnam. Roger Blot était chevalier de la Légion d'Honneur, croix de Guerre des TOE avec Palme et étoile d'Argent.

 

Son nom est gravé sur les monuments aux Morts de la ville d’Issy-les-Moulineaux et sur la plaque commémorative de la faculté de droit de Panthéon Assas à Paris.

 

 

 

 

 

 

Sources :

 

  • Site Internet Mémorial GenWeb – Fiches du Monument aux Morts de la ville d’Issy-les-Moulineaux – Fiche individuelle de Roger Blot.
  • Mémorial GenWeb – Contributeurs : Claude Richard, Gérard Doucet et Jérôme Charraud.
  • Encyclopédie Larousse.
  • Encyclopédie Wikipédia.
  • Site Internet : « Qui ose gagne ».
  • Forum de sites d’amicales d’anciens parachutistes coloniaux.
  • Site Internet

 

Rédigé par Souvenir Français Issy

Publié dans #Indochine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DIDIER LEUPE 05/01/2020 12:12

Bonjour,
Je crois savoir qu'il a sauté sur NAM DINH le 6 janvier 1947 lorsqu'il appartenait à la 1/2 brigade S.A.S.
Vous pouvez me le confirmer SVP ?
Je vous remercie.
Cordialement.
Didier LEUPE.

Rignault 05/01/2020 17:50

Bonjour Monsieur,
Vous en savez plus que moi…
Donc, je ne saurai dire. Merci pour votre commentaire.