Au lieutenant Leblanc, mort en Indochine.

Publié le 29 Novembre 2021

Au lieutenant Leblanc, mort en Indochine.

Jean Leblanc nait à Mâcon en Saône-et-Loire le 10 juillet 1925. Saint-Cyrien, il est de la promotion « Général Leclerc » (1946-1948).

Officier au 41e RAC (régiment d’artillerie coloniale), il est tué à l’ennemi près du Lac Quan (Tonkin) le 18 septembre 1952, à l’âge de 27 ans.

Citation à l’ordre de l’armée : "Officier d'artillerie remarquable tant par ses qualités professionnelles, que par ses vertus guerrières qu'il possédait au plus haut degré. Au cours de 14 mois d'opérations ininterrompues a montré dans les circonstances les plus difficiles, un calme, un sang-froid et une bravoure exemplaire. Dans le secteur de Bac Ninh ou il avait été grièvement blessé à son poste de combat le 31 décembre 1951, s'était révélé un tireur émérite et un officier de liaison hors de pair, aux interventions toujours rapides et précises. A magnifiquement confirmé sa réputation dans le secteur de Bui Chu (Nord Vietnam). Animé d'une foi ardente, n'a cessé durant cinq mois, d'apporter à l'Infanterie un appui que son expérience, son sens du terrain et du combat rendaient particulièrement précieux. Est tombé mortellement frappé le 18 septembre 1952 près de LAC QUAN à la fin d'une journée de combat, alors qu'il assurait au contact immédiat d'un ennemi très agressif, la protection de l'Infanterie sévèrement accrochée ».

Isséen, le lieutenant Leblanc était chevalier de la Légion d’Honneur, titulaire de la Croix de guerre TOE avec palme. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune, comme il l‘est sur celui du village de Verosvres, non loin de Mâcon.

 

 

Sources :

 

  • Encyclopédies Wikipédia et Larousse.
  • Site : https://www.memorialgenweb.org/ et fiche individuelle du lieutenant Leblanc ; relevés de Claude Richard, Jérôme Charraud et Bernard Butet.
  • Hugues Tertrais, Regards sur l’Indochine, Gallimard, 2015.
  • Guy Leonetti (sous la direction de), Mémorial Indochine, Ministère de la Défense, 2014.