L'adjudant-chef Dejvid Nikolic.

Publié le 2 Octobre 2014

 

 

L’adjudant-chef Dejvid Nikolic du 1er régiment étranger de génie (1er REG) de Laudun (Gard), est mort pour la France le 14 juillet 2014, suite à l’attaque de son véhicule blindé par un véhicule suicide, au Mali.

 

Né le 16 mai 1969, de nationalité yougoslave, il a servi la France durant plus de 25 ans. Il s’est engagé au titre de la Légion étrangère en 1988 à l’âge de 19 ans. A l’issue de son instruction, au 2e régiment étranger d’infanterie (2e REI), stationné à Nîmes, il suit, en 1991, la formation générale élémentaire (FGE) où il obtient d’excellents résultats et se révèle un jeune gradé d’encadrement de grande valeur. En 1994, il est affecté au 1er régiment étranger (1er RE) d’Aubagne où il est promu au grade de caporal-chef le 1er août 1996, puis sergent le 1er septembre 1996. En 1998, il rejoint le 1er régiment étranger de génie (1er REG) à Laudun-l’Ardoise, régiment qu’il ne quittera plus. Il se révèle être un chef de groupe et un sous-officier adjoint humble et efficace. Son exemplarité et ses qualités en font un modèle à suivre et son excellente manière de servir lui permet de gravir rapidement les échelons : il est promu sergent-chef en 2000 puis adjudant en 2004. A l’issue de son temps de chef de section, il est affecté au groupe d’intervention NEDEX (neutralisation – enlèvement – destruction – des explosifs) qu’il rejoint en 2005. Il est promu adjudant-chef en 2009.

 

Sous-officier expérimenté, il avait effectué plusieurs missions extérieures : au Tchad en 2000, à Djibouti en 2002 et 2008, en Nouvelle-Calédonie en 2009, en Afghanistan (2005-2006-2010) en ex-Yougoslavie (2007), au Liban (2012-2013). Il était projeté au Mali depuis le 23 avril en qualité de chef de groupe EOD. L’adjudant-chef Nikolic était titulaire de la médaille d’or de la défense nationale et de la médaille outre-mer agrafes Liban, Afghanistan et Tchad. Promu au grade de Major à titre posthume, le chef d’état-major de l’armée de terre, le général d’armée Bertrand Ract Madoux, lui a rendu les honneurs militaires lors d’une cérémonie intime aux Invalides. Ses frères d’arme et le ministre de la Défense lui ont rendu hommage au 1er REG avant de l’inhumer au carré de la Légion étrangère du cimetière du Coudoulet. Il était chargé de famille.

 

 

 

(Extrait de Terre Info Magazine – N° 257 Septembre 2014).

 

Rédigé par Souvenir Français Issy

Publié dans #Portraits - Epopées - Associations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :