Publié le 9 Octobre 2020

Madame le général Valérie André, Monsieur André Santini, Monsieur le général Michel Forget.

Madame le général Valérie André, Monsieur André Santini, Monsieur le général Michel Forget.

Ce jeudi 2 octobre 2020, le général ICHAC, président honoraire du Comité d’Issy-Vanves, nous apprend la disparition de notre président d’honneur, le général FORGET à l’âge de 93 ans.

 

* * * * * * * *

Le général de corps aérien Michel Forget est né le 4 mai 1927 à l’Ile-Bouchard, en Indre-et-Loire. A l’âge de 19 ans, il entre à l’Ecole de l’Air (Promotion 1946 – Commandant de Saint-Exupéry) et devient pilote de chasse. Il fait une carrière complète d’officier pilote de combat, avec plus de 7.000 heures de vol à son actif.

Il fait la guerre d’Algérie au sein de l’état-major à Alger. A son retour en métropole, il continue sa carrière de pilote de chasse effectuant de nombreuses missions, dont l’une a fait l’objet d’un article sur ce site du Souvenir Français en 2008 (Une mission pas comme les autres) où, un temps, il est question de poursuivre un objet volant non identifié !

Par la suite, parmi ses commandements, on peut citer le 2e escadron de chasse à Dijon ou la base de Luxeuil-Saint Sauveur. Breveté de l'École Supérieure de Guerre Aérienne, le général Forget tient des postes importants en état-major. Chef du cabinet militaire du ministre de la Défense en 1975-1976, il commande ensuite l'opération Lamantin en Mauritanie, à dominante aérienne. De 1979 à 1983, il est placé à la tête de la Force Aérienne Tactique et de la 1ère Région Aérienne à Metz, et participe activement à la Guerre froide.

En 1983, il quitte le service actif, et se consacre à des études sur la défense, publiant de nombreux ouvrages : Puissance aérienne et stratégies (2001) et Guerre froide et Guerre d'Algérie (2002), Notre défense dans un monde en crise (2006), Du Vampire au mirage, l’épopée d’une génération de pilotes de chasse (2007), Nos forces aériennes en OPEX (2013), Nos armées au temps de la 5e République (2016).

Grand ‘Croix de la Légion d’honneur, le général de corps aérien Michel Forget était correspondant de l’Académie des Sciences Morales et Politiques. Il avait aussi été vice-président national du Souvenir Français, et en était encore, jusque récemment, membre du conseil d’administration.

A Issy-les-Moulineaux, le général Forget était depuis six ans notre Président d’Honneur. Très impliqué dans l’association comme dans notre comité, il avait l’habitude, et l’amabilité, chaque année, de donner une conférence sur des problématiques actuelles de nos armées, comme sur des moments de l’Histoire de France, avec la Guerre Froide, l’épopée de l’escadrille Normandie-Niémen ou récemment sur la guerre d’Algérie, avec le courage de dire les faits sans langue de bois.

Merci mon général pour tout ce que vous avez fait pour nous.

 

A la famille du général Michel Forget, à ses amis, le Comité présente ses plus sincères condoléances.

 

 

Sources

  • Archives photographiques et texte – Copyright Comité du SF Issy-Vanves.

 

Le général Forget à bord de son PC volant pendant l’opération Lamantin.

Le général Forget à bord de son PC volant pendant l’opération Lamantin.

Voir les commentaires